Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Hygiène

    ne plus fumer
    ne plus manger d'animaux
    ne plus me laver les cheveux
    ne plus me savonner qu'au savon d'Alep
    ne plus acheter de livres
    ne plus voter
    ne plus maudire ma vie

  • L'exposition

    C'était un pré-vernissage. Sophie Calle s'est assise dans une cabine d'une gare de péage et a vu défiler les automobilistes. Sa présence était annoncée sur les panneaux autoroutiers : "Sophie Calle vous attend dans la cabine n° 7".

    Les photos d'Antoine D'Agata étaient très belles : des arbres éclairés au flash en pleine nuit, comme surpris, et nus. J'ai quitté les lieux rapidement pour ne pas gâter cette impression d'une nudité des arbres sur les aires d'autoroute.

    Mon vélib était défectueux. J'ai voulu le changer, mais comme il faut attendre plusieurs minutes pour reprendre un vélib dans la même station, j'ai patienté devant les vitrines des supermarchés érotiques.

    le_masque.jpg

    la_vitrine.jpg